Newsletter du 14 mars 2020: Confinement et peaufinage

2020-03-14 15:45:30
Newsletter du 14 mars 2020: Confinement et peaufinage


Bien le bonjour mes chers lecteurs.

En ces temps de peste rose et de protection contre projections de paillettes non-licornées, je tenais à vous faire une petite newsletter.

Je ne vais pas déblatérer sur le sujet du moment. Je parle bien évidement du titre intersidéral "the Rythm of the night" de Corona, et je pense qu'à cet instant, vous me maudissez déjà de vous l'avoir (re)mis en tête.

Malheureusement donc, ces prochaines dates sont annulées:
-aujourd'hui à la FNAC Bourg-en-Bresse (ça a failli faillu, mais....non)
-21 mars Bibliothèque de Pusignan.
-4/5 avril Vague des Livres (nous attendons confirmation, mais sachant qu'il y aura plus de 75 auteurs, ça sent le sapin…)
-9-13 avril: Échos et merveilles (celle-là, c'est la douloureuse)

Mais dans tout mal il y a un bien.
Que l’on voit son chiffre d’affaire raboté, tronçonné, voire évaporé (c'est mon cas, j'avoue), que l’on soit au chômage technique ou confiné, on trouvera toujours de quoi s’occuper.
Si vous avez peur de vous ennuyer, je serais tenté de vous dire « bouquinez ! ».

Pour ce faire, sachez que sur le site éditeur www.archancourt.com, les frais de port sont offerts jusqu’au 15 avril.

Pour ma part, j’ai largement de quoi m’occuper, à savoir l’écriture du tome 2. En vérité, ces demandes de confinement ne changent guère mes habitudes, car dernièrement, je suis déjà dans une épaisse bulle.

Ceux qui me connaissent doivent tout à fait imaginer la chose.
Quant à ceux qui ne me connaissent pas, non, n'imaginez surtout pas un geek aux cheveux gras et longs, pas rasé, pas lavé, les écouteurs sur les oreilles, qui se dandine sur son siège en écoutant de la musique folk/celtic/metal tout content d'avoir pondu une scène épique, qui s'injecte du café par intraveineuse à longueur de journée, qui s'envoie du fromage de tête, des oeufs cuits dur (à 1h du matin) et des paquets des gâteaux en guise de carburant, et qui fait les cent pas dans l'appart à 2h du matin parce qu'il a une idée de scène.

Non non non, ce n'est pas du tout cela.

Pour finir, comme vous avez été vraiment sages et sympas avec moi ces derniers temps, je vous fais cadeau d’un petit extrait qui en dit long sur l’ambiance possible du tome 2 …

 « Journal du Mire Geld Vindenger - Goldamein - Royaume Kharnakel – 1851 D.O».
 
« Office des Soins des Maladies de l’esprit de Vinathiane. »
 
                –  1851 D.O – 1ère semaine.
Ma récente et soudaine nomination à l’Office des Soins des Maladies de l’esprit de Vinathiane m’a quelque peu surpris. Pour mon tout premier poste, on m’a fait quérir pour remplacer l’éminent Mire Ektornad, subitement tombé malade il y a deux mois. Il est entré dans une sorte de léthargie, inexplicablement. Vu sa robustesse, tous ont trouvé cela étrange. Il repose dans une chambre depuis lors. Il ne présente aucun symptôme, il semble en parfaite santé, et pourtant, il dort. Aucun cauchemar, aucune autre activité.
L’Office de Vinathiane n’est pas un lieu que l’on pourrait qualifier de sain. C’est une grande bâtisse, plantée dans un lieu isolé du monde, en pleine forêt sombre, malgré le printemps qui vient d’arriver. J’ai l’impression d’être dans un véritable labyrinthe. Je suis obligé d’être constamment accompagné par une amirienne pour ne pas me perdre dans tous ces couloirs. Tout ici est sombre et lugubre, chaque son résonne dans de sinistres échos. Les complaintes tourmentées et les lamentations des malades retentissent inlassablement, telle une mélodie de l’horreur qui jamais ne cesse, qui valse de couloir en couloir, aux grés des courants d’air humides et glaciaux. Malgré mon esprit rationnel, je ne puis m’empêcher d’imaginer que des créatures pourraient surgir à chaque instant. 
» 
 
Bien à vous, et à très bientôt.

Charles Chehirlian, votre humble auteur
https://www.charleschehirlian.com