Journal du Mire Vindergen semaines 1 à 5

2021-04-26 11:05:20 6 minutes de lecture
Journal du Mire Vindergen semaines 1 à 5
« Journal du Mire Geld Vindergen - Goldamein - Royaume Kharnakel

– 1153 D.O».

« Office des Soins des Maladies de l’esprit de Vinathiane. »
 

      –  1153 D.O – 1ère semaine.
      Ma récente et soudaine nomination à l’Office des Soins des Maladies de l’esprit de Vinathiane m’a quelque peu surpris. Pour un de mes premiers postes, j’ai été sollicité pour remplacer l’éminent Mire Ektornad, subitement tombé malade il y a deux mois. Il est entré dans une sorte de léthargie, inexplicablement. Vu sa robustesse, tous ont trouvé cela étrange. Il repose dans une chambre depuis lors. Il ne présente aucun symptôme, il semble en parfaite santé, et pourtant, il dort. Aucun cauchemar, aucune autre activité.
L’Office de Vinathiane n’est pas un lieu que l’on pourrait qualifier de sain. C’est une grande bâtisse, plantée dans un lieu isolé du monde, en pleine forêt sombre, malgré le printemps qui vient d’arriver. J’ai l’impression d’être dans un véritable labyrinthe. Je suis obligé d’être constamment accompagné par une amissière[1] pour ne pas me perdre dans tous ces couloirs. Tout ici est sombre et lugubre, chaque son résonne dans de sinistres échos. Les complaintes tourmentées et les lamentations des malades retentissent inlassablement, telle une mélodie de l’horreur qui jamais ne cesse, qui valse de couloir en couloir, au gré des courants d’air humides et glaciaux. Malgré mon esprit rationnel, je ne puis m’empêcher d’imaginer que des créatures pourraient surgir à chaque instant.

      Cela fait à peine trois jours que je suis là, et déjà cet endroit me pèse. Malgré la saison, il fait honteusement froid. Les pièces sont pour la plupart insalubres. Je relève nombre de moisissures sur les murs, et dans les cellules il y a bien souvent des rats.
      Les pensionnaires ne sont pas des cas banals que l’on aurait placés en Office de ville. Ils ne sont pas là par hasard. J’avoue ne pas être rassuré. Mes expériences à l’Office d’Imbelgen avec le Mire Trelonest étaient bien différentes. Les pensionnaires étaient fous, mais on savait les canaliser pour que tous restent calmes.
                                                          
Ici, on les laisse vaquer à leur folie. Les cellules ne sont pas des pièces fermées, il y a juste des barreaux parfois un peu trop espacés à mon goût, et on entend absolument tout.
Encore et toujours cet incessant et insupportable bruit de fond qui vogue. Ces gémissements interminables traversent même les murs, comme un bourdonnement assourdissant. Comment les Mires et amissières font pour supporter cela à longueur de temps ? S’y seraient-ils faits ?

Dans de telles conditions, il est quasi improbable qu’un homme à l’esprit déjà torturé puisse guérir. 
Je ne sais pas si je tiendrai encore longtemps.
                                                                 

      – 1153 D.O – 2ème semaine
      Voilà, c’est fait, je n’entends plus ce bourdonnement. Cela veut-il dire que je suis accepté en ces lieux ? Ou suis-je déjà devenu fou ?

La chute d’Ektornad n’est pas le seul mystère de Vinathiane.
Hier, un étrange mal de l’esprit s’est mis à toucher certains pensionnaires de l’établissement. Tous à l’unisson, comme si quelque chose les orchestrait, ils se sont subitement mis à délirer éveillés, hurlant des propos incompréhensibles. Certains en sont devenus violents envers eux-mêmes, et se sont mis à se taper la tête contre les murs, implorant que « cette voix cesse ». En tout, il y a eu cinq morts, parmi les cent quatre-vingt-douze pensionnaires.

Aucun d’entre nous n’a pu comprendre ce que les malheureux disaient, ce n’étaient que beuglements gutturaux de terreur. C’était glaçant, même pour nous qui y sommes pourtant habitués. Les potions et remèdes ont été inefficaces. Cela a duré exactement une journée, puis tous se sont calmés aussi rapidement qu’ils s’étaient emportés. Les autres mires s’accordent à dire qu’une contagion s’est propagée dans l’Office en raison de l’insalubrité des cellules, et qu’une brève fièvre a gagné les corps, faisant délirer temporairement les esprits. Mais je n’y crois pas. Vu les symptômes, je ne puis concevoir que ce soit physique, mais je n’ai aucune preuve pour étayer d’autres soupçons. 

Le plus dur a été d’examiner les dépouilles dans les cellules. C’était répugnant. Je suis Mire, j’ai pratiqué plus d’une fois sur le corps humain et pourtant, il n’y a pas de mot pour décrire les restes d’un homme qui s’est donné aussi violemment la mort. Tout ce sang et ces morceaux. J’en ai fait des cauchemars pendant plusieurs nuits.
Tiniel Digendorst, le Mire principal, un homme assez abrupt, mais regorgeant d’expérience, m’a dit que c’était tout à fait normal de réagir de la sorte, que je m’y ferai, ou alors que je devrai changer de vocation.

                                                         
      –  1153 D.O – 3ème semaine.
      Chose étrange, c’est qu’à part Ektornad, seuls les pensionnaires ont été touchés. Tous les autres mires et amissières sont en parfaite santé. Comme si ce mal n’avait touché que des esprits déjà affaiblis et fragiles.
      Tous les jours, je passe voir les pensionnaires. Beaucoup sont réticents à me parler, d’autres ont les propos délirants habituels en rapport avec les traumatismes de leur vie. Cependant, il y en a un avec qui les discussions sont bien différentes. Il se nomme Hernist. C’est un homme à l’apparence tourmentée. Il est ravagé, replié sur lui-même, et pourtant inoffensif. Les premiers temps, il me parlait en restant recroquevillé dans le coin de sa cellule, fuyant mon regard. Il grattait le mur, semblait comme converser avec le vide, ou parfois même avec des insectes. Une fois, il a conversé avec une mouche qui s’était posée sur sa main. Il a tenu ainsi un long moment, lui posant des questions sur le sens de son existence, et on eut dit qu’elle lui répondait, tant les paroles d’Hernist étaient sensées.
Il lui a d’ailleurs dit quelque chose qui m’a fortement intrigué : « Qui est persuadé d’être éveillé en réalité sommeille à jamais. Seul celui qui a conscience de ses brumes se réveillera. »

                                                              
      –  1153 D.O – 5ème semaine.
      Je continue d’aller voir Hernist, chaque jour. Malgré son étrange attitude, ses propos s’avèrent être d’une extrême profondeur et révèlent une prodigieuse intelligence. Une fois le sens de ses métaphores saisi, les discussions prennent un sens tout à fait extraordinaire. Certes de manière imagée, les sujets sont d’une incroyable sagacité. Hernist n’était peut-être enfermé à Vinathiane qu’en raison de l’incompréhension de sa manière d’être. Bande d’ignares que sont certains.
-« Qu’en est-il des oiseaux, Maître Mire ? »
-« À quel propos ? »
-« C’est évident, leur liberté »
-« Ils en sont justement le symbole »
-« Croyez-vous que parce que l’on puisse planer dans toutes les directions, nous sommes libres ? Davantage de possibilités n’apportent que plus de contraintes et de dangers.»
-« Diriez-vous donc qu’entre ces quatre murs, vous êtes plus libre qu’un oiseau ? »
-« Notre seule réelle liberté devrait être celle de penser. J’ai toute liberté de penser en ces lieux, en toute quiétude, sans me soucier de quelconque danger quant à mes faits et idées. Je suis libre d’être de ce que vous appelez « fou ».  N’est-ce pas cela la véritable liberté ? Les pensées d’un être en liberté sont en prison. Les pensées d’un être en prison sont en liberté.»
Ces derniers mots me font prendre conscience qu’il est possible qu’Hernist ait demandé à être ici. Où n’ai-je rien compris de leur réel sens ?

 


[1]

Envie de rester informé ?
Partager cet article
Cela pourrait vous intéresser...
22/05/2024
Lignées de l'ombre, tome 3: Ceux qui font tomber les rois par Roxane Dambre
Lignées de l'ombre, tome 3: Ceux qui font tomber les rois par Roxane Dambre
[masquer]Dernier tome de cette trilogie est que dire si ce n'est que l'autrice une fois encore montré tout le sadisme avec elle aime torturer ses lecteurs. Que d'ascenseur émotionnel, tout particulièrement sur la fin. Petit bémol toutefois, j'ai (une fois encore, oui oui je sais) trouvé la fin rapid...
22/05/2024
Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie par Virginie Grimaldi
Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie par Virginie Grimaldi
Jamais déçue d'un Virginie Grimaldi : un sujet très évolutif tout le long du roman, une façon poétique et émouvante de raconter les choses et nous faire attacher aux personnages. Les sujets abordés sont variés, graves, émouvants... On pourrait se dire que c'est déprimant mais c'est très joliment abo...
22/05/2024
Love, Theoretically par Ali Hazelwood
Love, Theoretically par Ali Hazelwood
Bon et bien il faut croire que je suis pas tant que ça une fan inconditionnelle de l'autrice car j'ai été franchement déçue de cette lecture ... Au début tout partait bien ! Il faut dire que Ali Hazelwood a le don de créer des situations inédites et accrocheuse qui donne vraiment envie de tourner les ...
22/05/2024
La Saison des monarques par Sophie Adriansen
La Saison des monarques par Sophie Adriansen
Premier roman graphique pour moi. J'ai beaucoup aimé, autant les illustrations de Mathou que les plumes des Sophie(s) &#x1f609 On s'attache vite à Alba et Suzanne, deux femmes différentes mais complémentaires. On a tous à apprendre de quelqu'un d'autre. Il y a des rencontres qui peuvent changer nos...
22/05/2024
La Colère par S. A. Cosby
La Colère par S. A. Cosby
Plus que de la colère, ce sont des regrets éternels derrière lesquels courent les deux protagonistes du livre. Le titre original « Razorblade tears », c'est-à-dire des larmes de lames de rasoir, prend tout son sens dans le paragraphe final. Parce que le cœur de pierre de ces deux pères, loin d'êtr...
22/05/2024
Nina du Royaume aux étoiles - Tome 10 par Rikachi
Nina du Royaume aux étoiles - Tome 10 par Rikachi
Comment dire ? C'est gentil, c'est mignon, c'est joli mais qu'est-ce que ça devient creux... ou plutôt comme le manque d'ambition du décor explose à notre visage au fil des tomes depuis le retour d'Azu. Je suis un peu triste de dire cela d'une oeuvre qui m'avait vraiment conquise avec l'arrivée de Nin...
Cela pourrait vous intéresser...
21/05/2024
L'énigmatique disparition en mer de la famille Godard...

BONNES FEUILLES – Après le roman graphique La Traque, qui détaille l'affaire Dupont de Ligonnès, plongez dans les profondeurs de l'énigmatique disparition en mer de la famille Godard...

21/05/2024
Heropolis : rêve et réalité d'une utopie moderne  

Je me souviens de l’étincelle qui traversa - Zwizz ! - mon cerveau à la lecture de cet article lu sur le site de France Info. C’était juste après la période du Covid. Les multimilliardaires du web, ceux-là mêmes qui nous vendaient leur techno-monde radieux dûment numérisé et métaversé, veillaient, en dignes dévots d’un New Age élitiste et écolo-friendly, à limiter voire interdire l’usage des technologies numériques à leur progéniture.

21/05/2024
Salman Rushdie et Colson Whitehead au Festival America 2024

La 11e édition du festival America se tiendra à Vincennes du 26 au 29 septembre 2024. Pour la première fois, l'événement proposera des échanges et des débats entre écrivains américains et européens.

21/05/2024
Le CNL adopte un plan de soutien à la transition écologique  

Le Conseil d’administration du Centre national du livre a approuvé un plan de soutien quinquennal pour la transition écologique. Ce programme est conçu pour aider financièrement les librairies, les festivals littéraires et les éditeurs à adopter des pratiques plus éco-responsables et à réduire leur consommation énergétique.

21/05/2024
L'autrice Claude Pujade-Renaud nous a quittés

Les éditions Actes Sud annoncent avec regret la disparition de Claude Pujade-Renaud, autrice d'innombrables romans, nouvelles, et poésies. Elle nous a quittés dans la nuit du 17 au 18 mai, ayant atteint l'âge de 92 ans, laissant derrière elle un fort patrimoine littéraire.

Envie de rester informé ?
Partager cet article
Articles de la même catégorie
Journal du Mire Vindergen semaines 9 à 11
2021-04-28 11:05:20
Journal du Mire Vindergen semaines 9 à 11
Journal du Mire Vindergen semaines 1 à 5
2021-04-26 11:05:20
Journal du Mire Vindergen semaines 1 à 5
Journal du Mire Vindergen semaines 20 à 22 - fin
2021-05-01 11:05:20
Journal du Mire Vindergen semaines 20 à 22 - fin
Journal du Mire Vindergen semaines 6 à 8
2021-04-27 11:05:20
Journal du Mire Vindergen semaines 6 à 8
Journal du Mire Vindergen semaines 12 à 15
2021-04-29 11:05:20
Journal du Mire Vindergen semaines 12 à 15
À voir aussi
Tour Klorathia de Kyan Rogh
2021-08-27 11:41:11
Tour Klorathia de Kyan Rogh
Retour d'un émouvant week-end à Crémieu, à De Plume & d'Epée
2020-10-07 09:32:48
Retour d'un émouvant week-end à Crémieu, à De Plume & d'Epée
Diorama cabane d'Hagrid
2021-08-27 11:39:42
Diorama cabane d'Hagrid
Dioramas sur mesure
2021-07-10 15:16:11
Dioramas sur mesure
Faire une bonne dédicace
2020-01-29 13:35:56
Faire une bonne dédicace
Ateliers de maquettisme
2022-06-10 15:12:00
Ateliers de maquettisme
Diorama - atelier de couture
2021-08-27 11:16:47
Diorama - atelier de couture
Dioramas et maquettes
2022-07-08 09:07:00
Dioramas et maquettes
Diorama - Forteresse de Tolmihndur
2021-08-27 10:58:48
Diorama - Forteresse de Tolmihndur
Pensées sur notre société de consommation
2021-09-23 21:12:01
Pensées sur notre société de consommation